Dire que la circulation s’est améliorée sur la M35 grâce au GCO est faux !

Le faux-semblant de l’amélioration de circulation sur la M35

« Des autos plus mobiles : depuis l’ouverture du contournement ouest, l’autoroute qui traverse Strasbourg retrouve un peu sa vocation de voie rapide. Moins de bouchons, plus de fluidité, la M35 à certaines heures de pointe est transfigurée » selon le SIRAC (1), introduit un journal local vendredi 29 avril (2), trois jours après une opération de comptage sur le GCO et la M351 organisé par le collectif GCO·non·merci. 

Pour le collectif, le message envoyé à l’opinion publique est faux !

« Il faut recadrer  le contexte. L’analyse du SIRAC se base sur des données entre février 2019 et février 2022. Or la fin d’année 2021 et le début 2022 a connu une situation sanitaire fortement dégradée. De fait, la période avec le GCO, entre le 17 décembre 2021 et le 28 février 2022 s’est retrouvé avec une crise de la Covid importante et une obligation de télétravail. Ainsi, les observations du SIRAC ne sont pas nuancées. Prétendre que l’ouverture du GCO a permis de faire baisser le trafic sur l’A35 est un mensonge puisque dans cette période, la baisse de la circulation a été généralisée sur l’ensemble des routes autour de l’agglomération strasbourgeoise. Si le trafic a été en baisse sur la M35, ce n’était pas grâce au GCO.

Par conséquent, laisser croire à l’opinion publique qu’il y a une baisse du trafic sur la M35 grace au GCO est mal honnête. On peut même s’interroger des raisons de produire cette fausse information 3 jours après une opération de comptage des antis GCO plutôt remarqué et médiatisé. »

Bruno Dalpra, pour GCO NON MERCI, le 1er mai 2022

Doit-on s’en réjouir ? Pas sûr !

La problématique liée au trafic routier ne concerne pas uniquement la M35. C’est l’ensemble du bassin de vie entourant Strasbourg qu’il faut considérer. Nous respirons tous le même air. Seulement, nous ne sommes pas tous égaux en matière de santé. Certains riverains des routes plus impactés que d’autres par la pollution. En France, près de 100.000 décès seraient attribués chaque année aux particules fines issues de la combustion des énergies fossiles, selon une étude de Harvard (3). Pour Santé publique France, le trafic routier causerait près de 40.000 décès chaque année lié à une trop forte exposition aux particules fines et 7.000 au dioxyde d’azote (4).

L’action menée par GCO·non·merci mardi 26 avril à compter les camions sur le GCO et la M351 à la hauteur de Strasbourg-Hautepierre (5), dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale « retour sur terres », fait réagir.

Le SIRAC a comparé la circulation sur la M35 entre février 2019 et février 2022 et explique au DNA (1) qu’il y beaucoup moins de « coups d’accordéon ». Seulement cette analyse est tronquée au fait qu’il y a eu à la fin de 2021 et début 2022, une poussée des cas Covid qui ont obligé l’État à imposer aux entreprises le télétravail là où s’était possible de le faire. La sortie de cette mesure est survenue courant mars 2022. Par conséquent, tirer des conclusions objectives n’est pas possible et le faire c’est tromper les usagers.

« Toutes les routes de France sont moins chargées en ce moment. L’allègement actuel sur la M35 n’a pas grand-chose à voir avec le GCO. » réagit Michel Magniez sur la publication Facebook des DNA du 29 avril.

Il faudra attendre quelques années pour avoir un vrai bilan.

Même si la circulation a gagné en fluidité sur la M35 (selon les informations du SIRAC), cela ne veut pas dire pour autant que le nombre de véhicules a diminué. Pire, avec le GCO, au lieu d’améliorer la qualité de l’air, on a augmenté l’espace des nuisances. Ainsi, même si les polluants ont légèrement baissé sur le M35 (tout en restant au-dessus des valeurs de l’OMS), elles ont augmenté à proximité des 24 villages impactés par le contournement.

Pour GCO·non·merci, les retours que nous avons : plus de bruits, notamment le soir ou la nuit, avec un ronronnement continu. Une augmentation du nombre d’animaux tués à l’exemple du secteur de Breuschwickersheim (6) L’impression de voir plus de poids lourds circuler dans les communes, c’est-à-dire qu’il y a des camions qui empruntent les routes secondaires pour éviter le péage de l’A355 à l’exemple du témoignage d’une habitante d’Ittenheim qui a confié à Bruno Dalpra son impression d’entendre plusieurs poids lourds dans sa commune.

Bref, les impressions des riverains du GCO sont plutôt négatives.

Si le bilan du GCO est de réduire un peu certaines nuisances dans la traversée de Strasbourg, elle en a créé ailleurs sans que pour autant les pouvoirs publics se soient attaqués à la cause : le trafic routier ! Pire, le contournement est un appel aux poids lourds en transit, accentuant le risque d’un couloir à camions. Le jeu en valait-il la chandelle ?

Comptage sur l’un des trois points, ici sur la M351 à hauteur de Strasbourg-Hautepierre – mardi 26 avril 2022

  1. Créé en 1978, le service de l’information et de la régulation automatique de la circulation (Sirac) veille depuis quarante ans à la fluidité et à la sécurité des déplacements dans l’Eurométropole de Strasbourg.
  2. https://bit.ly/3KqBlz1
  3. Le Monde du 21 février 2021https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/02/09/un-deces-sur-cinq-dans-le-monde-serait-lie-a-la-pollution-de-l-air_6069304_3244.html
  4. Le Figaro du 14 avril 2021https://www.lefigaro.fr/sciences/plus-de-40-000-morts-imputables-chaque-annee-a-la-pollution-de-l-air-en-france-20210414
  5. https://gcononmerci.org/revue-de-presse/gco-retour-sur-terres-revue-de-presse
  6. https://gcononmerci.org/actus/gco-la-mort-au-detour-dun-chemin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s