Beynac : condamné mais toujours de mauvaise foi

Contournement de Baynac – La mauvaise foi du Président du département se poursuit… Le monsieur oublie que l’argent mit en jeu n’est pas SON argent, mais celui du contribuable. Le bras de fer continu, malgré la décision juridique d’arrêter le projet avec l’obligation d’une remise en état.

Le collectif Sauvons la vallée de la Dordogne écrit :

 » Chers lecteurs, de plus en plus nombreux, merci et nous suivre et de communiquer nos informations à vos amis de plus en plus. La Boule de neige prend forme. La presse s’en est rendue compte. Monsieur le Président reste «sourd et muet » à nos appels.

Monsieur le Président du département de la Dordogne,
Nous sommes bien conscients que vous jouez la montre et que votre pensée est plus liée aux élections et leurs « jeux de chaises » que de nous répondre. Soit, mais nous vous demandons toujours et insistons sur l’écart de 11 millions € injustifiés sur la remise en état du Chantier de la déviation. De plus, il est évident que vos 40 mois de délai sont une pure invention pour ne rien faire. On a compris. Nous sommes de opposants, mais doués d’une certaine intelligence tout de même bien que vous pensiez le contraire en nous traitant de criminels en puissance (sortie de la Cour d’appel de Bordeaux – vidéo).
Par ailleurs, nous revenons sur le document que vous avez présenté au Conseil d’Etat pour faire croire que le chantier était très avancé par son coût – vraisemblablement – car, pour le terrain, l’expertise est à 25 % .Vous avez le dossier en main. Il est nullement contesté.
Sur votre « certificat administratif » réf. 018165 du 6/12/2018 vous annoncez en première ligne : Acquisition foncière : 1 008 584,14€. Notre étonnement est fort. En effet, vous intégrez un acte indépendant du marché du chantier que vous avez annoncé à 32 m€. Cela voudrait dire que vous gonflez la note auprès du Conseil d’Etat en dissimulant le fait que ces acquisitions foncières seraient dans l’enveloppe des 32 m€ pour tromper la justice…. C’est un peu gros pour des analystes. Mais cela montre votre agressivité pour enlever l’affaire coute que coute devant la justice. Plus douteux encore ; nous voudrions savoir comment se fait il que ce million d’Euro soit mis en face de l’acquisition de 12 ha de terrain ! Ne trouvez vous pas que ça fait un peu désordre en calculant grossièrement le cout à l’hectare : 1008584,14€/12 = 84 048,68€ l’hectare. Ne trouvez pas cela un peu gros. Ce n’est pas l’acquisition de quelques bâtiments au passage qui aurait fait gonfler la note. Par contre on aime bien les 14 centimes de précision !. Nous vous demandons une fois encore, – car vous ne répondez pas non plus aux courriers recommandés qui vous sont adressés, – des précisions sur ces modes d’acquisitions. Savez vous que vous avez utilisé des fonds publics et donc, endetté le contribuable ? Nous sommes très inquiet de votre silence et nous ne cèderons pas dans notre décision de vous demander des justifications claires sur ces engagements assez ruineux, il faut le dire. Au fait, avez vous demandé à Monsieur AUZOU s’il a préparé les factures tant promises depuis des mois, pour les produire publiquement, merci de le faire si vous aviez oubliez de lui en parler. On attend avec impatience. Pour mémoire, on vous rappelle que vous avez détruit une zone archéologique loin d’être insignifiante …. Ce qu’elle fut à vos yeux ! ça c’est grave. On va se fâché très certainement.
Bref, merci de nous répondre sur les 11 millions d’Euro d’écart sur la démolition. « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s